Coaching

De plus en plus, le mot "coaching" envahit les médias. Il existe aujourd'hui des coachs pour les sportifs de haut niveau, pour les musiciens, pour les étudiants qui préparent un examen ou un concours, pour ceux qui veulent réussir à parler en public...

Il ne s'agit pas de formation pour étendre des compétences techniques, mais bien de valoriser, d'optimiser ce que l'on est, et ce vers quoi l'on souhaite aller. Et, même si de nombreux psychothérapeutes s'orientent vers le coaching, il ne s'agit pas non plus de thérapie. En effet, dans une thérapie, on cherche à soigner quelque chose qui va mal, alors que dans le coaching, on cherche à aller le mieux possible avec ce que l'on est et dans l'environnement où l'on vit.

Finalement, il s'agit en partie de ce que l'on appelle aujourd'hui un "travail sur soi", un "développement personnel", de manière à utiliser au mieux ses propres ressources, dans tous les domaines imaginables.

Toutefois, il ne faudrait pas penser, parce que le mot coaching est récent et anglo-saxon, qu'il s'agit d'une découverte récente. Après tout, les rois de jadis avaient bien leurs directeurs de conscience, leurs conseillers qui, sans le savoir, pratiquaient déjà le coaching bien avant l'heure.

 Alors qu'est-ce que ce que le coaching ? 

Le coaching est une pratique millénaire fondée sur des principes simples : 

  • L'art du questionnement,
  • L'écoute active et la reformulation,
  • Le feedback positif,
  • La prise de conscience,
  • La considération positive inconditionnelle.

Comme le souligne la Fédération francophone de coaching, "le coaching repose sur une alliance conçue pour accompagner une personne ou un groupe vers son meilleur niveau de réussite et d'épanouissement".

 Qu'est-ce qu'un coach ?

Le coach facilite l'apprentissage par l'expérience pour acquérir des savoir-faire et travaille avec des forces émergentes humaines ou organisationnelles pour capter une nouvelle énergie, du sens, dessiner des visions et des plans neufs et générer les résultats désirés. C'est une personne formée et dévouée à guider les autres vers davantage de compétences, d'engagements et de confiance en eux.

Le coach a-t-il des pratiques originales ?

Non, le coach ne souhaite pas faire de ses clients des "cobayes" mais d'abord les respecter en adhérant aux critères déontologiques fixés par les fédérations de coaching, auxquels s'ajoutent quelques points incontournables en matière de coaching de manageurs :

  • Le coach a reçu une formation spécifique au coaching et reconnue par la profession,
  • Il possède d'autres certifications complémentaires sur des modèles éprouvés (programmation neuro linguistique, 360° …) 
  • Il est membre d'une fédération professionnelle et adhère au code déontologique
  • Il a une supervision permanente, obligatoire et assurée par un professionnel 
  • Il a effectué un travail thérapeutique sur lui
  • Il continue à se former et reste en veille afin d'apporter une prestation de très haute qualité
  • Il a lui-même été manager au cours de son parcours professionnel
  • Il est conscient de l'intérêt du travail en réseau qui est le seul à garantir une vue de l'esprit plus large, une connexion à un marché cohérent et enfin une ressource si le besoin s'en fait sentir
  • Il adhère à des valeurs nobles et veille chaque jour à préserver et défendre le coaching comme un métier à part entière, exigeant et demandant de réelles qualités et compétences
  • A travers ses actes, il fait reconnaître cette profession conduite par des acteurs de haut niveau.

Que peut faire un coach en entreprise ?

Il peut, par exemple : 

 

  • Guider ceux qui veulent être très performants à travers des scénarios émergents,
  • Défendre et développer la culture d'entreprise,
  • Encourager et soutenir,
  • Faciliter le développement professionnel et le développement organisationnel,
  • Transférer la maîtrise de savoir d'un domaine professionnel vers un autre,
  • Guider son client à travers ses changements de carrière, puisque chacun doit s'attendre, dans le futur, à occuper six à huit fonctions dans sa vie professionnelle.

Combien de temps dure un coaching ?

Généralement un coaching se déroule sur dix à quinze séances de 1 à 4 heures et peut durer de quatre mois à un an, suivant la périodicité des séances (hebdomadaires, bimensuelles ou mensuelles). Un coaching d'équipe peut se réaliser sur un ou deux jours avec un suivi opérationnel.

Comment se déroule une séance ?

Le coach n'est pas un consultant, encore moins un conseil. Il se contente par son jeu de questions de faire prendre conscience ou mettre en valeur des points clés du comportement de son coaché que celui–ci, une fois mis en lumière, pourra modifier ou changer. Par des jeux de rôles et des mises en situation, il se fait entraîneur de son client. Il est à la fois un miroir et un appui inconditionnel. A partir d'un objectif fixé par le client ou avec sa hiérarchie, le coaching passera par quatre phases : Quelle est la situation présente, quel objectif veut-il atteindre ? Avec quels moyens et ressources ? Et quel plan d'action ? Celui-ci comprenant engagements, obstacles et résultats.

 Quels résultats peut-on en attendre ?

Toute tentative de changement entraîne son lot de résistances. Celles-ci sont normales à l'instar de l'inertie. Elles tiennent aux droits acquis, aux habitudes, aux valeurs. On peut donc, au début de chaque coaching, se fixer des critères d'évolution et mesurer les écarts de progression qu'ils restent à atteindre pour que la démarche soit concrète et pleinement réussie.

Les tarifs des séances "coaching"